Qu’est-ce que la myostatine ?

gorille qui est musclé car il a peu de myostatine comparé a un homme ou un être humain. Il s'agit d'un gorille au dos d'argent.

La myostatine (MSTN) qui est également connue sous le nom de growth/differentiation factor 8 (GDF-8) est une protéine produite par le corps humain. Elle joue un rôle crucial dans la régulation de la croissance musculaire en limitant la formation et la taille des cellules musculaires. Une compréhension approfondie de la MSTN et de son fonctionnement vous aidera pour optimiser les performances athlétiques. Cet article a pour but d’explorer en détail ce qu’est la myostatine et son impact sur le corps humain.

Si vous savez déjà ce qu’est la myostatine et que vous souhaitez savoir comment la réduire, vous devriez regarder cet article.

Quelle est la définition de la myostatine en une phrase ?

La myostatine est une protéine synthétisée dans le corps humain par les cellules musculaires et graisseuses et qui a pour but d’empêcher la croissance musculaire.

Quel est son rôle chez l’homme et les mammifères ?

photo d'un pratiquant de musculation qui a des niveaux plus faibles de myostatine

La myostatine est le levier majeur dans la régulation de la croissance musculaire chez l’homme et de nombreux autres animaux Son principal rôle est d’inhiber la croissance excessive des muscles. Elle agit comme un facteur de restriction.

La différence entre l’homme et beaucoup d’autres espèces, c’est que l’homme a des niveaux naturels très élevés de MSTN. Il s’agit d’une conséquence de l’évolution. L’homme est l’un des animaux les plus endurants, si ce n’est le plus endurant sur la planète et c’est principalement dû à son taux élevé de myostatine.

La myostatine dégrade les muscles et les transforment en énergie ou en stock d’énergie (graisse). Cela permet à l’homme de tenir plusieurs semaines sans manger et de se déplacer sur de très longues distances, car il n’a pas besoin d’alimenter autant de masse musculaire que d’autres animaux et dispose de plus d’énergie.

Quel est son mécanisme de fonctionnement ?

Protéine de Myostatine

Le mécanisme de fonctionnement de la MSTN repose sur sa capacité à se lier à des récepteurs présents sur les cellules musculaires. Les avancées scientifiques permettent aujourd’hui de comprendre le fonctionnement global de la myostatine mais il manque encore beaucoup de détails. Voici ce que l’on sait pour l’instant :

  1. La MSTN est produite par différentes cellules, en majorité par les cellules musculaires elles-mêmes, ainsi que par d’autres types de cellules, tels que les cellules adipeuses (graisse).
  2. Une fois synthétisée, la MSTN est libérée dans le tissu musculaire proche.
  3. La MSTN va ensuite se lier spécifiquement à des récepteurs présents à la surface des cellules musculaires appelés récepteurs de l’activine de type II (ActRII) et des co-récepteurs appelés récepteurs de l’activine de type IIB (ActRIIB).
  4. La liaison de la MSTN à ces récepteurs provoque une cascade de réactions intracellulaires qui inhibent la croissance musculaire. De manière plus précise, cela active la voie de signalisation Smad, qui implique des protéines de signalisation appelées Smad2 et Smad3.
  5. L’activation de la voie de signalisation Smad entraîne la suppression de la prolifération des cellules satellites (cellules souches musculaires) et de la différenciation des cellules musculaires immatures en cellules musculaires matures fonctionnelles. Cela limite ainsi la formation de nouvelles cellules musculaires et leur hypertrophie.
  6. En inhibant la prolifération et la différenciation musculaire, la MSTN régule négativement la croissance musculaire et empêche ainsi l’hypertrophie.

Quel sont les conséquences d’un excès de myostatine ?

image d'un chien qui a peu de myostatine, il ressemble a un pratiquant de musculation
Un chien avec un déficit de myostatine

Un excès de myostatine aura les conséquences suivantes chez un être humain (la bloquer aura l’effet inverse) :

  • Diminution très importante de la force
  • Réduction de la masse musculaire
  • Risques élevés de maladies musculaires
  • Réduction du métabolisme et prise de masse grasse
  • Manque d’énergie due à une difficulté à la faire entrer dans les cellules
  • Problèmes cardiovasculaires

Cette liste est loin d’être exhaustive. Il faut comprendre que la myostatine une molécule qui est présente à cause de l’évolution pour permettre à l’homme de survivre dans des conditions difficiles où la nourriture est rare. Cependant, elle n’est pas adaptée au monde actuel et peu au contraire être à l’origine de nombreux problèmes de santé.

Le lien entre testostérone et myostatine

Le lien entre l’hormone masculine et la MSTN est assez simple. Si la testostérone est aussi puissante pour augmenter la masse musculaire, c’est parce qu’elle est capable de réduire les niveaux de myostatine fortement.

En effet, de nombreuses études ont montré que la testostérone ou les stéroïdes dérivés sont très puissants pour diminuer la concentration de MSTN dans les muscles. Il ne s’agit pas d’une découverte très surprenante ni intéressante lorsque l’on connait les effets secondaires énormes des stéroïdes et leurs dangers.

Ce qui est intéressant, c’est que ce lien semble être le même avec d’autres hormones anabolisantes. Plus d’études permettraient de déduire que la réduction de la myostatine est le moyen unique du corps humain pour augmenter la masse musculaire et que toute hypertrophie est expliquée par une baisse de myostatine.

Est-elle responsable du vieillissement ?

La myostatine n’est pas à proprement parlé responsable du vieillissement. En revanche, elle est responsable de la perte de masse musculaire chez les personnes âges. De nombreuses études ont montré que lorsque l’homme vieillit, ses niveaux de myostatine augmentent considérablement.

Réduire la myostatine pour les performances sportive, du dopage ?

La réduction des niveaux de cette protéine est dans la tête de tous les entraineurs et athlètes de haut niveau depuis quelques années. Le monde de la performance sportive est a l’affût des dernières études. Les réducteurs de myostatine sont probablement les substances avec le plus fort potentiel dans les prochaines années, un potentiel bien plus élevé que les hormones et les stéroïdes anabolisants.

Malgré cette efficacité supérieure aux stéroïdes, réduire la myostastine ne peut pas réellement être considéré comme du dopage, car comme nous l’avons vu plus haut, le fonctionnement de la myostatine n’a pas d’impact sur d’autres paramètres que le système musculaire. La diminuer n’a pas d’effets secondaires directs et peu de risques et de dangers lorsque fait intelligemment, il est donc peu probable que des inhibiteurs de myostatine soient considérés comme du dopage.

Comment la réduire ou la bloquer ?

Si vous souhaitez plus de détails, nous avons un article sur comment réduire la myostatine naturellement ainsi qu’une liste des substances connues pour réduire sa synthèse.

Dans les grandes lignes, il existe des peptides (petites protéines) capables de réduire voir bloquer la synthèse de myostatine mais ils coutent très cher (une cure couterait plus de 1000 euros par jour) et ne sont utilisés que dans des études pour guérir des maladies graves d’atrophie musculaire.

En revanche, il existe d’autres substances naturelles pour réduire la myostatine listées dans l’article et la liste cités plus haut qui sont bien étudiées. Elles permettent de réduire très efficacement la myostatine et sont accessibles à tous.

Recherches actuelles sur l’inhibition de la myostatine

Si vous souhaitez suivre les dernières recherches et avancées scientifiques, nous vous invitons à consulter régulièrement la page de nos articles sur le sujet.

🧑‍🔬 Recevez les dernières informations sur la myostatine !

Vous ne recevrez que des emails informatifs lorsque de nouvelles études et recherches sur la myostatine seront disponibles

Laisser un commentaire

Retour en haut