Liste des bloqueurs de myostatine et compléments

photo d'une liste des bloqueurs de myostatine pour illustrer les inhibiteurs de la MSTN et renforcer la prise de muscle en musculation

Dans cet article sur les bloqueurs et inhibiteurs de myostatine (MSTN), vous retrouverez une liste mise à jour régulièrement de toutes les substances et molécules capables de bloquer et réduire la myostatine. Inhiber la myostatine permet de gagner en force et en masse musculaire très rapidement.

Les bloqueurs de myostatine les plus puissants

L’Épicatéchine

photo de chocolat nior, la source naturelle d'épicatéchine la plus concentrée. Elle illustre un bloqueur de myostatine

Nous avons placé l’épicatéchine en premier, car il s’agit de la molécule la plus prometteuse. L’épicatéchine se trouve en très faible quantité dans le chocolat noir, mais il est possible d’acheter des compléments qui en contiennent de manière concentrée. Contrairement à d’autres inhibiteurs de myostatine, elle n’a que des effets positifs sur la santé.

Plusieurs études ont été menées sur la molécule montrent des résultats satisfaisants avec de faibles doses.

image des résultats d'une étude sur ma myostatine et l'épicatéchine.  Elle peut inhiber et bloquer la myostatine d'après les résultats que l'on voit
Résultats donnés par cette étude

L’étude ci-dessus montre qu’une dose de 100 mg par jour d’épicatéchine est capable de diviser par 2 la concentration de myostatine. Cela en fait le complément le plus efficace étudié à ce jour pour l’inhiber. Les études montrent aussi une nette augmentation de force qui est une conséquence probable de la diminution de myostatine.

La Turkestérone

En tant que molécule très similaire à la testostérone, la Turkesterone a la capacité de réduire les niveaux de myostatine. De plus, il s’agit d’une molécule qui n’agit que sur les récepteurs musculaires. Le corps humain ne la détecte pas comme de la testostérone, mais elle a les mêmes effets sur les muscles, ce qui en fait un complément très intéressant.

On peut la retrouver dans des plantes comme l’Ajuga Turkestanica ou la Rhaponticum Carthamoides.

photo de ajuga turkestanica, une plante qui contient de la turkesterone et qui est capable d'inhibier la myostatine ou de la bloquer
Ajuga Turkestanica

Son potentiel pour la prise de masse musculaire est aussi important que celui de l’épicatéchine mais sa capacité à inhiber la myostatine n’est étudié que par quelques études dont celle-ci.

Les peptides ACE-031, MIF1 et MIF2

Nous ne nous attarderons pas trop sur ces peptides (petites protéines). Ils sont efficaces d’après les études pour inhiber la MSTN, mais sont beaucoup trop chers pour que n’importe qui puisse en utiliser. Une cure d’une semaine couterait des milliers d’euros. Ils sont donc bannis pas l’agence antidopage, car cela créerait une inégalité entre les athlètes. De plus il est nécessaire d’utiliser du matériel très précis puisque ces peptides doivent être injectés via une seringue et les doses sont assez faibles.

Le Sulforaphane

Il s’agit d’une molécule présente dans les légumes crucifères et surtout dans le brocoli. Des études ont été menées sur des animaux et il semblerait qu’il s’agisse d’une molécule très puissante pour bloquer la myostatine. Plus d’études sont nécessaires à son sujet.

Cette étude montre des résultats très prometteurs. De manière générale, vous n’avez rien à perdre à consommer du brocoli, car il s’agit aussi d’un puissant anti-œstrogènes qui va faire monter vos niveaux de testostérone et donc indirectement de myostatine. Il est en revanche nécessaire de consommer le brocoli cru pour ne pas dégrader le sulforaphane.

La peau de pommes

Des études préliminaires montrent également que consommer la peau de la pomme serait un bon moyen de réduire la myostatine, malheureusement, nous ne pouvons pas encore partager ces études qui sont privées à ce jour.

Si vous décidez d’essayer de cette méthode, nous vous conseillons de vivement de posséder un pommier ou au minimum d’acheter des pommes locales, bio et de vous assurer qu’elles ne contiennent aucune traces de pesticides. En effet, les pommes sont parmi les fruits les plus traités.

D’autres compléments pour réduire la myostatine

La vitamine D et myostatine

Des études ont suggéré que la vitamine D peut moduler les niveaux de myostatine dans le muscle, ce qui pourrait avoir des implications sur la masse musculaire et la force. Cependant, la vitamine D ne permet de réduire la myostatine que chez les personnes carencées, comme le montre cette étude scientifique :

image d'une étude vitamine D et myostatine.  Il semble qu'elle puisse bloquer la myostatine
Résultat de cette étude

On voit sur les résultats de cette étude scientifique qu’une carence en vitamine D est capable de multiplier par 10 la myostatine ce qui empêche de prendre du muscle correctement. Nous disposons d’une deuxième étude qui confirme qu’une carence en vitamine va réduire (beaucoup moins dans celle-ci) les niveaux de myostatine.

Il manque tout de même beaucoup d’études pour pouvoir soutenir les résultats de celles-ci qui sont réalisées sur de petits échantillons, mais essayer d’obtenir suffisamment de vitamine D via l’exposition au soleil ne pourra qu’améliorer votre santé et ne vous coutera rien.

En revanche, pour ce qui est des suppléments, ils sont souvent très difficiles à conserver et se dégrade trop rapidement. Nous vous conseillons plutôt de consommer des produits laitiers dans lesquels la vitamine D est correctement protégée et assimilée. Si vous ne consommez pas de produits laitiers, vous devriez vous tourner vers l’huile de foie de morue.

La vitamine B6

De la même manière, il semble qu’une carence en vitamine B6 augmente légèrement les niveaux de myostatine comme on peut le voir sur les résultats ci-dessous.

image d'une étude sur la myostatine et la vitamine B6 pour la musculation. Il semble qu'elle puisse inhiber la myostatine
Résultats de cette étude

Encore une fois, il s’agit d’une étude, certes bien menée, mais qui n’est pas une preuve suffisante pour tirer des conclusions, on comprend tout de même qu’une carence en vitamine B6 augmente la myostatine. D’autres études seraient nécessaires pour être certain que la vitamine B6 soit un inhibiteur de la myostatine.

Conclusion

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous les lisons tous attentivement.

🧑‍🔬 Recevez les dernières informations sur la myostatine !

Vous ne recevrez que des emails informatifs lorsque de nouvelles études et recherches sur la myostatine seront disponibles

Laisser un commentaire

Retour en haut